Critique de Galaxy On Fire 2

Image

Développé et publié en 2009 pour les plateformes mobiles (iOS, BlackBerry, Android…) ainsi que sur PC via la plateforme STEAM par  la compagnie Fish Labs, Galaxy On Fire 2 est un jeu de tir à la 1re personne se déroulant dans l’espace. Le jeu nous mets dans la peau du mercenaire Keith T. Maxwell qui se retrouve projeté plusieurs années dans le temps  aux confins de la galaxie via une faille spatiaux temporel. Les dialogues sont plutôt mauvais et l’histoire est relativement faible (on est loin de la profondeur d’un Mass Effect ou d’un Eve Online). Il est donc conseiller de se concentrer sur la jouabilité et non sur l’enrobage. Pour gagner de l’argent et ainsi progresser dans l’histoire avec des vaisseaux plus puissants et mieux équipés, vous devez réussir une des très nombreuses missions, qui malheureusement, devienne très vite redondante.  Vous devrez soit détruire des vaisseaux ennemi et voler leur cargaison, protéger un convoi, éliminé plus de vaisseaux qu’un adversaire, faire de l’excavation sur des astéroïdes pour en faire le commerce ou acheter et revendre des biens aux différentes stations. Vous pouvez contrôler plus qu’une dizaine de vaisseaux, ceux-ci pouvant être équipés de près de 25 armes différentes et il existe plus de 30 équipements pour améliorer votre vaisseau. Le jeu est vaste après tout près de 35 galaxies et 140 stations spatiales à explorer. Les graphiques sont très joli et les images d’une fluidité impressionnante, mais attention à votre batterie qui risque de s’épuiser TRÈS rapidement!

L’interface est simple et les vaisseaux se contrôlent très bien. Le jeu est présentement gratuit sur le App Store et il existe 2 extensions pour ce jeu; soit Valkyrie (4,99$) et Supernova (6,99$). Supernova rajoute environs 10 heures de gameplay tandis que Valkyrie vous rajoute environs 7 heures de jeux. Les 2 extensions proposent une continuation à l’histoire, de nouveaux vaisseaux et équipements, de nouvelle station avec la possibilité d’acquérir sa proche station ainsi que plusieurs autres ajouts.

Le jeu est somme toute très bien fait et comparable à un jeu comme Freelancer, paru en 2003 par Microsoft Studio. Des missions moins répétitives et un jeu beaucoup moins énergivore pour les appareils mobiles auraient gonflé la note un peu plus.

Ma note : 8/10

Ma prochaine critique : Where’s my Water et Deux Ex Human Revolution.

Advertisements

~ by matriceqc on February 9, 2013.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: